banc de poisson

Pisciculteur en Vendée, découvrez son métier

J’ai très vite compris, à l’adolescence, que je ne me voyais pas passer ma vie d’adulte derrière un bureau, enfermé entre quatre murs. J’avais besoin d’être dehors et d’exercer une profession en lien avec la nature. Amoureux du milieu maritime et ayant très tôt partagé une passion pour la pêche avec mon papa, je me suis naturellement orienté vers un parcours me permettant de travailler au contact des poissons. La pisciculture s’est alors imposée comme une voie toute tracée pour moi. Cela impliquait de passer ses journées dehors, au plus près d’élevages de poissons mais aussi d’aller au rythme des marées. C’est tout ce dont j’avais besoin !

Un métier d’avenir accessible par diverses formations

À l’âge de 16 ans, quand j’ai décidé de me former au métier de pisciculteur, plusieurs options se sont offertes à moi. J’ai hésité à me contenter d’un CAP pour accéder au poste d’ouvrier piscicole mais après avoir pris le temps de comparer les différentes formations me permettant d’exercer dans ce domaine, je me suis rendu compte qu’avec un niveau BAC +2 j’avais un plus grand choix de postes. Poursuivre les études plus longtemps me permettait ainsi de prétendre, plus tard, au statut de responsable d’entreprise piscicole par exemple. C’était plus valorisant et même si ce n’était pas forcément à ça que je pensais dans un premier temps, c’était rassurant de savoir que je pourrais frapper à cette porte si je le décidais. C’était une perspective d’évolution de carrière non négligeable. J’ai donc opté pour un BTSA en aquaculture dans lequel j’ai énormément appris. J’ai pu confirmer que ce choix de carrière était le bon. Je n’avais pas conscience à l’époque où j’ai décidé d’emprunter cette voie de l’importance qu’elle avait. La pisciculture est désormais essentielle pour répondre à la demande en poissons sans cesse croissante de notre société. L’élevage intensif permet de palier à la faible présence de certaines espèces et de produire en plus grandes quantités. Être pisciculteur c’est donc être un maillon actif essentiel de notre chaîne alimentaire actuelle !

pisciculture poisson

La journée type d’un pisciculteur

Après avoir vécu diverses expériences professionnelles, j’ai décidé de trouver un emploi dans la Vendée. C’est sur Ouest Job que j’ai trouvé mon poste de pisciculteur actuel. Mes journées sont désormais telles que je me l’imaginais. Je prends plaisir à évoluer dans un élevage à taille humaine, en connexion permanente avec la nature. Je veille aux bonnes conditions d’environnement de mes poissons ainsi qu’à leur bien-être tout en me soumettant aux contraintes naturelles. Je respecte un cahier des charges rigoureux afin de répondre aux plus hautes exigences dans le but de satisfaire au mieux le consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.